L’air à l’intérieur est-il suffisamment humide ou non ? Comment optimiser l’utilisation des humidificateurs d’air ? Pour ce faire, l’hygromètre est l’équipement parfait car il permet de savoir avec précision le taux d’humidité qu’il y a dans l’air ambiant. Son usage n’est pas aisé, faisons le point là-dessus !

Les différents types d’hygromètre sur le marché

L’hygromètre ou humidimètre permet de mesurer l’humidité de l’air dans un espace donné, outdoor ou indoor. Pour donner des valeurs fiables, encore faut-il choisir des appareils de qualité. Il existe de multiples modèles dans les magasins, chacun ayant un mode de fonctionnement propre. Pour en savoir plus, lisez l’article “L’hygromètre : un puissant allié de confort au quotidien” sur Wizza.fr.

  • L’hygromètre électrique

C’est sans aucun doute l’hygromètre préféré des parents. Il mentionne la qualité de l’air dans votre maison et très souvent, on le voit combiner à un thermomètre. Il sert à mesurer la résistance électrique dans un matériau céramique ou métallique. Celui lui permet d’évaluer le taux d’humidité avec une précision de 5% environ. Son usage est très simple car il ne vous faudra que le mettre dans la maison et il donnera des indications via son écran digital.

  • L’hygromètre capacitif ou à capteur d’humidité

Ce type d’hygromètre est très prisé des professionnels car il permet la mesure de l’humidité d’une zone précise. Doté de deux capteurs, il ne vous suffira que de le placer pendant quelques secondes dans une pièce à surveiller et le panneau digital vous donnera toutes les informations nécessaires. Il use de films de polymères sur un substrat absorbant, pour vous donner une valeur précise de 3 à 5%. Il convient de remplacer régulièrement les capteurs et de faire un calibrage de l’appareil à chaque usage pour avoir une bonne précision.

  • L’hygromètre mécanique à ressort et à cheveux

Cet hygromètre est idéal pour les passionnés d’hygromètre mécanique. Fiable, il est doté d’un cheveu en fibre naturelle ou synthétique qui va s’allonger au fur et à mesure où le taux d’humidité est important dans une pièce. Pour que les indications soient précises, il est important de bien penser à le calibrer. Une fois cela fait, il donnera une bonne indication de l’humidité dans une pièce.

L’hygromètre à ressort lui est composé d’un ressort en composite ou en métal, qui va s’allonger ou se rapetisser en fonction du taux d’humidité dans l’air. Il est vendu sous forme de cadran ou digital.

Quel est le taux d’humidité recommandé dans la maison ?

Dans l’idéal, le taux d’humidité dans l’air doit se situer entre 45 et 65%. Si le taux arrive à 70%, vous constaterez par vous-même des signes d’humidité apparent à la maison. Il faut savoir qu’une hygrométrie qui sera trop élevée va favoriser le développement d’allergies, d’asthme ou d’autres soucis comme les moisissures, la condensation de l’air et les acariens. En cas d’hygrométrie trop basse, un assèchement des muqueuses sera visible avec l’apparition de poussières. Si l’air est trop sec, il est conseillé d’installer un humidificateur. Si l’hygrométrie est trop élevée, il vaut mieux miser sur un absorbeur d’humidité. Dans le cas d’une condensation, c’est la ventilation qu’il faudra revoir.

Comment avoir un air plus sain chez soi ?

La première chose à faire est de déterminer les polluants à la maison. Cela passe par le choix d’utiliser des produits plus respectueux de la santé et de l’environnement. Les produits classés A ou A+ sont recommandés, avec les labels Ecobel, Tuv Sud ou NF Environnement. Pour favoriser l’élimination des polluants, il vaut mieux choisir de renouveler l’air de ses intérieurs. Si vous n’avez pas une ventilation mécanique contrôlée, aérez votre intérieur 10 minutes par jour. Sachez qu’il est possible de purifier l’air grâce à la captation chimique !